Hommage à Hervé Gourdel

Note utilisateur:  / 4
MauvaisTrès bien 

 

Les musulmans de Nantes et agglomération rendent hommage à ce guide de haute montagne Français décapité en Algérie par un groupe terroriste qu'on peut traiter de tous les noms, sauf "islamistes".

 

 

 

A l'issue de la prière du vendredi, une centaine de musulmans se sont rassemblés devant la mosquée Arrahama pour marquer leur soutien à la famille d'Hervé Gourdel.

 

Comme à Paris, Un rassemblement a eu lieu ce vendredi, devant la mosquée Arrhama, dans les quartiers nord de Nantes, à l'issue de la prière du vendredi, un peu avant 14 heures. "Nous voulons marquer notre soutien à la famille d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie par des barbares. Ces gens-là font le contraire de ce qu'enseigne la religion », souligne Mohamed, un participant au rassemblement.

« Moi aussi je suis un « sale Français » », dit un autre musulman, dans un groupe agglutiné devant micros et caméras, en reprenant le titre d'une tribune publiée par des personnalités musulmanes dans le Figaro, ce vendredi. D'autres hommes exhibent une pancarte « Non pas en mon nom ». Une phrase pour bien souligner que les « musulmans n'ont rien à voir avec ces gens là, des terroristes ». 

Tous ceux qui sont rassemblés là craignent la sitgmatisation, les amalgames. «  Ceux qui commettent ces actes détruisent l'image de l'Islam », commentent Hassan et Aissa. « Notre communauté est paisible  », dit de son côté Mohamed Mokles, vice-président de la mosquée Arrhama et secrétaire général du conseil régional pour les Pays de la Loire des musulmans de France. « Nous souhaitons travailler ensemble avec toutes les fédérations musulmanes de Nantes, et nous rejoindre dans une prière commune pour dénoncer ce crime.  »Le rassemblement est à très forte majorité masculine. Il y a toutefois quelques femmes, notamment des religieuses chrétiennes venues défendre «  le vivre ensemble  », selon sœur Josephe. 

 

  

 

 

retour